Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

jeudi 10 août 2017

Être volontaire à TARA, une expérience enrichissante

À TARA, nous accueillons régulièrement des volontaires venus du monde entier pour organiser et animer des activités avec les enfants. Nous sommes toujours enchantés de voir le formidable travail qu’ils accomplissent ! Leur engagement, leur enthousiasme et leur travail acharné participent à changer la vie de 65 enfants en leur apportant de la joie et de la passion. Aujourd’hui, nous sommes aussi très fiers de savoir que le bénévolat à TARA ne transforme pas uniquement la vie des enfants mais également celle des bénévoles. Anne Désérable, ancienne volontaire, nous en dit plus sur son expérience :

« J’ai rencontré les TARA Boys pour la première fois un mercredi par une chaude soirée d’été en 2014. Leur énergie m’a immédiatement frappée, ainsi que l’élan de fraternité qu’ils avaient réussi à construire. J’ai alors commencé à les voir tous les mercredis après le travail pour dîner avec eux et raconter des histoires aux plus petits. Après un an environ, j’ai commencé à venir tous les samedis après-midi et j’emmenais les garçons au parc du coin pour jouer au cricket ou au football ou tout ce qui leur passait par la tête. Au fur et à mesure que les jours, les semaines et les mois passaient, j’ai appris à les connaître.

Au fil des années, j’ai eu la chance d’assister à leur évolution. Certains d’entre eux sont passés du statut de jeunes garçons à adolescents, d’autres sont devenus de vrais jeunes hommes. Juste avant de quitter l’Inde, le petit Raj était passé de chez les Tots à chez les Boys, Mohid avait gagné 50 cm, Rahul était toujours aussi intrépide, Manu pouvait parler un excellent anglais, Sachin était toujours aussi effronté, Sameer n’avait pas arrêté de sourire une seule fois, Ramu et Shyamu avait adopté leur rôle de grands frères et tellement plus encore.

Je me souviens de cet après-midi où j’ai essayé d’organiser quelque chose de spécial pour les garçons mais qui a lamentablement échoué ! C’était un samedi où il faisait très chaud et au lieu d’aller au parc, sous la chaleur, j'ai organisé une projection du dernier film de superhéros. À la minute où ils sont arrivés, nous avons eu une coupure d’électricité, le vidéo projecteur ne pouvait pas marcher, ni la climatisation, ni même les ventilateurs et les 20 garçons ont fini par regarder le film sur le petit écran de mon ordinateur avec une qualité sonore médiocre et transpirant comme jamais ! J’étais tellement déçue et embarrassée ! Mais c’est maintenant un souvenir amusant à raconter et je suis reconnaissante de leur patience ce jour là.

TARA Boys, vous êtes vraiment uniques et je ne vous oublierai jamais »

Être au contact d’adultes investis et passionnés, comme Anne Désérable, est un besoin fondamental des enfants de TARA. L’enthousiasme de nos volontaires est un élément indispensable à la qualité de notre travail.

Vous souhaitez vous aussi nous rejoindre en tant que bénévole ?

À TARA, la stabilité émotionnelle des enfants est notre priorité. C’est pourquoi nous demandons à nos volontaires de s’engager sur une période de 3 mois minimum et de respecter des horaires réguliers. Nos bénévoles doivent être âgés de 22 ans minimum.

Si vous voulez également vivre cette aventure humaine et que vous répondez à nos critères, venez donc frapper à notre porte et envoyez nous votre CV et une lettre de motivation à tara@onyva.in


Bruno, ancien volontaire à TARA il y a 6 ans, est revenu à TARA hier. Aujourd'hui, devenu semi-professionnel de football en France, il rejoindra les TARA Boys pour leur séance hebdomadaire. Bon retour Bruno !

Les TARA Tots sont allés acheter des fruits et les légumes pour leur activité cuisine avec l'aide de leurs volontaires Louise et Valérie et Monika leur Nannie.

vendredi 4 août 2017

Un sujet de France 24 sur les enfants abandonnés en Inde

Selon Olivier Guillard, chercheur a l'IRIS, spécialiste de l'Asie, "L'Inde est un pays affligé par les carences : 11 millions d'enfants abandonnés, 400 millions de personnes vivant au dessous du seuil de pauvreté, c'est plus que la totalité de la population pauvre des 48 pays d'Afrique Subsaharienne combinés."

L'équipe TARA a été ravie de participer à la collaboration de ce reportage.

Vous pouvez aider TARA :

PARRAINER UN ENFANT

mardi 4 juillet 2017

Remise de la Légion d'Honneur au Dr. Bharti Sharma

Le 15 juin 2017, TARA a eu le grand plaisir d’assister à la cérémonie de remise de la Légion d’Honneur au Docteur Bharti Sharma, Présidente d’ONYVA (l’association qui conduit les projets TARA) à l’Ambassade de France en Inde.

Bharti Sharma est détentrice d’un doctorat de la South Gujarat University, spécialiste de la justice des mineurs. Elle a enseigné dans les plus prestigieuses universités en Inde et à l’étranger et a occupé le poste de Présidente du Child Welfare Committee (juge des enfants qui décide, par exemple, du placement des enfants à TARA) de 2003 à 2009. Depuis la création de TARA, Bharti Sharma a été un soutien sans faille pour TARA et ses conseils précieux sont pour beaucoup dans notre développement. Elle a fait part du Conseil d’administration d’ONYVA dès 2011 avant d’en devenir la présidente en 2016. Mme Bharti Sharma est également associée à plusieurs ONGs partenaires de TARA à New Delhi et consacre une énergie sans relâche à la défense de la cause des femmes et des enfants en Inde.

Cette récompense couronne une longue carrière pour la protection de l’enfance et la lutte contre les discriminations faites aux filles et aux femmes. A la réception de cette distinction du Président de la République française, l’émotion de Bharti et de tous ceux venus la féliciter était palpable. La magistrate a partagé sa joie de voir son engagement et son travail ainsi reconnus et a tenu à souligner l’ampleur des progrès qui restent encore à accomplir. Elle a notamment insisté sur l’importance des changements à entreprendre dans nos mentalités et nos perceptions de l’enfant comme individu à part entière. Son discours, plaidant pour une implication constante de l’enfant dans les choix qui le concernent et pour la reconnaissance de son individualité, a fait écho au travail de TARA, qui s’engage chaque jour pour que chacun des 60 enfants qu’elle accueille puisse s’épanouir et développer son potentiel pleinement.

Mme Bharti Sharma a insisté sur l’importance de placer la femme et l’enfant au cœur du processus de prise de décision afin de leur rendre la maîtrise de leur destin. En tant qu’ONG, notre rôle est en effet de donner à nos bénéficiaires les clés qui leur permettront de voler de leurs propres ailes, de devenir des adultes responsables et indépendants et de prendre des décisions pour eux-mêmes.

Ce processus commence avec la prise en compte de la capacité de jugement de l’enfant et sa valorisation. A TARA, les châtiments corporels sont interdits et nous fondons notre éducation sur la communication et l’appel aux capacités de raisonnement de l’enfant. Nous impliquons les enfants dès l’âge de 7 ans dans les prises de décision à TARA à travers l’élection du Représentant des Enfants (chargé de défendre leurs intérêts et de faire valoir leurs requêtes), l’établissement des chartes de conduite de la maison, la présence d’une boîte à plaintes et suggestions… Les enfants sont encouragés à donner leur avis et savent que celui-ci sera pris en compte. Cela leur permet de développer leur confiance en eux et d’exercer leur esprit critique. Une fois adultes, éduqués et indépendants, ils sauront prendre des décisions par et pour eux-mêmes.

Nous sommes infiniment reconnaissants à Mme Bharti Sharma de nous avoir encouragés et éclairés dans cette voie depuis de nombreuses années, et fiers de la voir si justement récompensée. Nous lui apportons tout notre soutien dans la poursuite de notre combat commun pour la justice sociale en Inde et savons que ses précieux conseils continueront de nous accompagner sur ce chemin ardu.

lundi 12 juin 2017

De nouvelles écoles pour les enfants !

L’éducation a toujours été une priorité à TARA depuis que nous avons ouvert notre première maison pour les garçons en 2008. Nous nous démenons depuis des années pour inscrire chaque enfant de TARA dans les meilleures écoles de Delhi – un vrai défi quand on sait que beaucoup de parents indiens inscrivent leurs enfants à l’école dès leur naissance pour être certains d’avoir une place !

Malgré nos efforts, quelques enfants de TARA étaient encore récemment scolarisés dans des écoles gouvernementales au sein desquelles la qualité de l’enseignement n’est pas optimale. Le programme de soutien scolaire de TARA devait alors en plus combler, dans la mesure du possible, les lacunes de ces enfants. Une des TARA Girls n’avait par exemple jamais rencontré sa maîtresse… en une année scolaire complète !

Nous sommes enchantés aujourd’hui de vous annoncer que chacun des 60 enfants de TARA a désormais une place dans une école privée de Delhi (où la qualité de l’enseignement est nettement supérieure) et suit désormais des cours en anglais (fort marqueur social en Inde). C’est un succès considérable pour les enfants et le résultat d’années de travail pour nos travailleurs sociaux qui ont passé de longs mois à identifier les écoles, rencontrer les directeurs et défendre la cause des enfants de TARA auprès du rectorat et même des tribunaux afin d’assurer que chaque enfant puisse être inscrit dans la meilleure école possible.

Pour certains enfants à TARA Tots, l’année scolaire qui s’annonce marquera leurs premiers pas dans une cour d’école et ils arborent déjà fièrement leurs nouveaux uniformes ! Nous sommes heureux que leur scolarité débute dans des institutions de qualité. Les plus grands qui n’avaient pas encore pu être scolarisés dans des écoles permettant le développement optimal de leurs capacités ont étudié pendant des mois pour préparer les examens d’entrée et nous sommes très fiers de leur détermination et leurs succès.

Grâce au soutien et à l’engagement de tous nos partenaires (personnel, volontaires, parrains et marraines…), tous les enfants de TARA auront désormais accès au même niveau d’éducation et leur futur ne pourrait pas sembler plus prometteur aujourd’hui !

Mais cette bonne nouvelle n’est pas encore le bout du chemin … Les enfants vont devoir redoubler d’efforts pour rattraper le niveau de leurs camarades dans leurs nouvelles écoles ; le soutien scolaire quotidien à TARA pourra ainsi les aider lors de cette difficile transition. De plus, bien que quelques écoles aient admis certains des plus jeunes enfants de TARA en les exemptant de frais de scolarité (au regard de leur situation), ces places sont extrêmement rares et nous devrons donc financer une augmentation considérable des frais de scolarité pour les enfants de TARA…

Aidez-nous à leur offrir le meilleur, devenez parrain ou marraine à TARA !

lundi 8 mai 2017

Sunil prend son envol


"Je n’ai passé que des bons moments à TARA et j’ai rencontré des gens formidables. Pascal Sir est un vrai modèle pour moi, je suis vraiment reconnaissant de tout ce qu’il a pu faire. J’essaie au mieux de suivre ses pas car c’est très important qu’il soit fier de moi. Il m’est impossible de définir TARA en un seul mot parce que cela ne résumerait pas assez bien les 8 années que je viens de vivre. TARA c’était à la fois fantastique, magique et génial…

Je suis fier de ce que je suis devenu. TARA m’a donné des valeurs importantes qui m’ont aidé à devenir quelqu’un de bien. Quand je regarde les jeunes de mon âge autour de moi, je me rends compte que beaucoup d’entre eux ne sont pas bienveillants, qu’ils s’expriment d’une mauvaise manière, qu’ils aiment un peu trop faire la fête et dépenser l’argent de leurs parents. Aujourd’hui, moi je veux gagner ma vie et avoir un emploi.

Ma famille est également très fière de moi. Je viens d’un petit village en Inde où je suis le seul à avoir étudié. Je suis devenu un modèle pour ma communauté."

Voici ce que déclare aujourd’hui Sunil, arrivé à TARA à l’âge de 12 ans.

Nous nous souvenons encore de son arrivée à TARA il y a 8 ans, son hindi était hésitant, son anglais inexistant, il peinait à lire et écrire.
Lorsque TARA l’a pris en charge, il a bénéficié d’un suivi personnalisé et de cours de rattrapage particuliers qui lui ont permis d’être admis à l’école en classe 6 (6ème).

Il a parcouru un long chemin depuis, appris l’anglais, les bonnes manières et a passé son bac. Il travaille aujourd’hui en tant que maintenance manager dans une agence immobilière spécialisée dans la recherche d’appartement pour les expatriés. Il aime beaucoup son emploi et a soif d’en apprendre toujours plus. Il est en charge de réaliser l’inventaire des biens mis en location et vérifie que tout fonctionne correctement.
Au début, il n’était pas évident de prendre en compte les détails auxquels sont très attachés la clientèle étrangère mais Sunil est maintenant un jeune homme confiant qui a appris à mieux s’organiser et assumer ses responsabilités. Il manage une équipe de 2 personnes et son directeur est très content de son travail.

Il vient tout juste de trouver un appartement en colocation avec deux amis. Il va bientôt s’y installer et quitter définitivement le nid des Big Birds ! Transition excitante mais délicate à la fois, pas facile pour le jeune homme de s’envoler, même si TARA restera toujours présent dans son cœur, il est temps de réellement démarrer une nouvelle page.

Sunil est l’exemple de l’impact que vous, parrains et marraines, permettez pour un vrai changement de vie, durable et digne. Votre soutien donne les clés aux enfants de TARA pour s’épanouir et choisir l’avenir qu’ils méritent.

Déploies tes ailes, Sunil ! Toute l’équipe TARA est très émue et fière de te voir devenir un gentleman.

TARA, wish upon a Star

jeudi 30 mars 2017

Holi, fête des couleurs dûment célébrée à TARA

Lundi 13 mars 2017, les TARA Boys et les TARA Girls accompagnés d’une escouade de volontaires, membres du personnel et amis de TARA se sont retrouvés à Lodhi Garden pour la célèbre fête des couleurs indiennes.

Cet évènement marque traditionnellement la fin de l’hiver et le début des récoltes, mais il est surtout pour les enfants l’occasion de se barbouiller de couleurs plus vives les unes que les autres, de se prélasser dans la boue et de prendre à grands coups de tuyaux d’arrosage leur vengeance sur les adultes !
Les enfants se sont donc retrouvés dans la matinée dans ce grand parc ombragé, armés de sachets de couleurs (bios !) et de pistolets à eau. Leurs visages ne sont pas longtemps restés indemnes, le jeu consistant à recouvrir tout centimètre de peau de rose, jaune, violet, vert ou bleu jusqu’à ce que les enfants soient difficilement reconnaissables. Les adultes n’étaient pas en reste et les visages multicolores ont bientôt dégouliné suite aux attaques répétées de pistolets à eau sophistiqués, de seaux d’eau entièrement vidés ou de tuyaux d’arrosage surpuissants. Lorsque couleurs et réserves d’eau ont été épuisées, les plus grands se sont fait une joie de porter les adultes encadrants en triomphe et de les déposer plus ou moins délicatement …. Dans une grande mare de boue ! C’est bien connu, pour se débarrasser du masque corporel que l’eau et les couleurs séchées par le soleil forment sur la peau, rien de mieux qu’un bain de boue dans les jardins de Delhi.


Après la revanche prise à juste titre par le staff de ce spa non-conventionnel, les estomacs se sont creusés et la collation préparée sous l’égide de Coraline (directrice de la guesthouse Bed and Chaï et Suprême Organisatrice d’Holi à TARA chaque année) a été chaudement acclamée. Biryani, crêpes au nutella et toffees ont été engloutis en quelques secondes ; les minutes de digestion qui ont suivi ont permis de calmer le jeu et de prendre quelques photos souvenir de cette fête emblématique.


Mais les « hostilités » ont rapidement repris et ceux qui avaient eu le malheur de se laver le visage ont été les premières victimes … Les enfants ne sont pas novices, certains avaient eu la présence d’esprit de garder de côté quelques sachets de couleur afin de relancer le jeu inopinément !

Enfin, parce qu’un tatami ne vaut pas une pelouse moelleuse, les enfants se sont prêtés à des affrontements de jiu-jitsu en règle (présence du professeur de TARA Girls oblige!) où les TARA Girls ont confirmé leur maîtrise face à des adultes stupéfaits de leur agilité, leur force et leur technique. Les TARA Boys se sont bien gardés de se mesurer à elles !
Lorsque l’épuisement a gagné même les plus grands et que toutes les réserves ont finalement été épuisées, le staff a repris l’autorité qu’il avait concédé et rassemblé chaussures éparpillées, accessoires et enfants pour repartir dans les maisons où le reste de la journée a été consacré à tenter d’effacer tout vestige des couleurs dont chacun était recouvert en bonne et due forme, de la racine des cheveux aux dernier orteil.

Propres comme des sous neufs, les enfants ont déjà hâte d’être à l’année prochaine…

Visite surprise de Monsieur l'Ambassadeur de France en Inde !