Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

lundi 3 novembre 2008

Salon pour Chaya, tout sur la journée

Récit par Anne Regaud, Salon de Provence

Le panel de photos représente les préparatifs, la place de l'animation, Olivier et l'animateur, Jessy faisant sa quête des euros, des stands, les différents groupes, Romain et Bulle journalistes en herbe, et le pot d'amitié final.

Les préparatifs avaient commencé dans la semaine, chaque commerçant et moi -même triions et déposions tous les objets utiles (tables, chaises, livres d'occasion, petits paniers, gobelets en plastiques, verres, bouteilles de jus de fruit, bonbons, jeux pour enfants..) , pouvant être stockés dans les remises des magasins. Les ballotins de bonbons, de petits sablés étaient confectionnés également.

Nous avions tous les yeux rivés sur la météo car le temps était très orageux ces derniers jours, et tout pouvait être annulé, les concerts ne pouvant pas se passer sous la pluie !

Y aurait-il du monde ? Quelle serait l'ambiance ?... La crainte que tout rate était présente !!

La nuit de vendredi à samedi fut courte et je me levais à 6h pour préparer pizzas, gâteaux frais. Rendez-vous à 9h pour aller chercher des tapis chez différentes personnes. Ces derniers allaient remplacer la scène car la mairie en avait refusé le prêt . Nous restions dans l'harmonie orientale : un concert sur des tapis, cela ne me gênait pas.

Samedi matin, le temps était radieux. Les tapis dans la voiture, quelques tables récupérées en chemin , me voilà arrivant sur la place destinée à la manifestation. Jessy, un ami du disquaire, avait commencé la décoration. Je lui confiais quelques serviettes en papier ayant des illustrations indiennes, quelques pots de fleurs et autres objets décoratifs . Jessy tendait des cordes, faisait, défaisait et refaisait sa déco. Des affichettes avaient été mises en place.

Olivier , le disquaire accueillait les musiciens du premier groupe. Les dernières boissons étaient cherchées chez Mathieu Ségui, responsable du magasin," de la Vigne à l'Olivier". Tout le monde souriait, enjoué . La mairie avait donné l'ouverture des installations pour 14 h, il nous fallait patienter pour ne pas avoir de remontrance. Un pique-nique pris tous ensemble, nous installions les tables et multiples installations (présentoirs de livres, le "chamboule tout" pour les enfants à des endroits précis; tables pour le maquillage, boissons et gâteaux...)

Vers 14h15 des Salonais commencèrent à arriver. Le soleil rayonnait et l'ambiance générale nous laissait entrevoir un bel après midi de partage. Le premier groupe se mit au micro, les spectateurs s'installant sur les chaises prêtées par la brasserie "Le Bureau".

Progressivement, la foule allait et venait. Jean-Luc, l’animateur, relançait les spectateurs pour la bonne cause : ramener de l'argent pour Chaya.

Le stand de livres d'occasion eut beaucoup de succès et fit des heureux. Les enfants d'Olivier le disquaire étaient responsables du "Chamboule -tout', ayant pris soin de décorer auparavant les boîtes de conserves avec des marqueurs colorés. Leur petite boîte de dons à côté d'eux, ils se sentaient responsables et faisaient payer les petits participants au jeu . Des jouets étaient gagnés lorsque les boîtes étaient renversées. Tout le monde était content de participer.

Une maman s'installa à une petite table animant le stand de maquillage pour enfants. Elle prit son rôle très à cœur. Aimant l'ambiance régnante, elle me fit la proposition de participer en octobre prochain à un rassemblement pour des bonnes causes (je représenterai Chaya !).

En même temps, le journaliste de la Provence voulut me voir et compléter son article, un adjoint de la mairie fit de même. Les jeunes journalistes de l'équipe O2zone poursuivaient leur reportage et faisaient le tour des différents commerçants animateurs.

Les groupes musicaux s'enchaînèrent. Jessy (le décorateur) passa régulièrement avec la grosse boîte de dons "Chaya" pour relancer les participants. En véritable pître, il permit l'obtention de nombreux euros. Nous lui sommes très reconnaissants ! Nous passions également auprès des gens avec des plateaux de gâteaux ou gobelets de salade de fruits. Les dons libres étaient très appréciés permettant ainsi plus de générosité.

Mais, le temps se couvrit vers 16h et comme nous le craignions, un orage éclata vers 17h. Jessy passa une dernière fois avec son plateau de gâteaux , sa boîte de dons et son parapluie vers les derniers participants, glanant ainsi encore quelques petites pièces. La danseuse Chandra s'était changée et attendit longuement pour faire sa représentation. Malheureusement, la sono avait pris l'eau et nous ne pouvions pas prendre le risque de mettre la musique sous la pluie. Nous essayâmes différentes solutions, en vain !! Déçus et confus, nous options pour une prochaine représentation de danse lors d'un futur "show case" en fin d'année scolaire.

Les spectateurs partirent progressivement car le temps ne s'améliorerait pas . Nous décidâmes donc de tout ranger. Les commerçants me demandant régulièrement si j'avais fait le décompte des euros, je mis Denis à contribution. Il s'installa dans la remise d'un petit snack et fit les tours de petites pièces !!! Lorsque le résultat fut connu, tout le monde hurla de joie : pari gagné !

Nous installâmes à l'abri un "pot de l'amitié" à base de sangria, kir et petits biscuits pour clôturer la journée. Les deux derniers groupes n'ayant pas pu jouer en raison de la météo s'unirent à nous , proposant de revenir une autre fois pour une nouvelle manifestation. Tous les groupes firent la même proposition ! Lorsque tout fut terminé, rangé, plié vers 20h30, je pris mon téléphone et appelais Eliane pour partager la joie des résultats.

Le lendemain, la fatigue était là , une saine fatigue !

Puis dès le lundi, je repartai pour remercier encore les commerçants, leur demandant si je pouvais mettre de nouvelles affiches avec la réalisation des projets de Pascal grâce aux dons récoltés. Clôture des comptes : toutes les petites pièces jaunes comptées, recomptées, mises dans des étuis, les dernières boîtes cherchées chez les commerçants ouverts le lundi et d'autres le mardi. Petits cadeaux de remerciement pour Olivier sans qui la dynamique urbaine n'aurait pas pu se vivre et le complément de dons non obtenu. Cadeau également pour Jessy qui fit l'animateur, le quêteur auprès des spectateurs.

Chacun est désireux de recommencer une telle entreprise. Pour ma part, je suis partante car chacun a mis de son coeur, son enthousiasme, sa touche personnelle. Aucune jalousie, ni critique !

Des projets sont jalonnés pour mieux faire l'année prochaine et ramener encore plus d'euros pour Chaya ! Trois commerçants désirent garder des boîtes sur leur comptoir : merci ! Le pont de fraternité continue, merci pour tout !

Un grand sens s'est dégagé de cette aventure humaine . Personne n'en est ressorti indemne : partage, simplicité, humilité pour apporter la joie, le bonheur aux enfants de Chaya. Ne pas s'arrêter à soi, mais aller plus loin pour éclairer son prochain, partager avec lui !

La chaîne de télévision O2zone a tout filmé : C'est là
Et là



Aucun commentaire: