Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

jeudi 6 août 2009

A la rame

C'est l'été à Tara, les garçons prennent leurs quartiers à la campagne, tant que possible dans leur région d'origine : fastes du Bengale pour Suman et Suraj, sobriété et classicisme de l'Uttar Pradesh pour Jaan et Javed...

Nos envoyés spéciaux ont suivi Sidhu et Rakesh dans les rivières mouvementées de l'Uttaranchal pour un stage rafting.

L'affaire s'est vite transformée en opération survie.
Tout d'abord, il nous a fallu survivre à un interminable trajet de 8 heures dans les lacets des montagnes. 8 heures de supplice pour l'estomac avec, à la clé, un concours de vomi remporté haut la main par les garçons!

Ensuite, plantage de la tente et briefing par les moniteurs. Avec un leitmotiv: si vous tombez dans l'eau, ne paniquez pas. Ce qui a immédiatement eu pour effet de faire paniquer les garçons qui ne savent pas nager.
D'ailleurs, ils sont tombés à l'eau, ils ont copieusement paniqué le temps qu'on puisse les récupérer en catastrophe dans le raft. A ce moment-là, côté coloration faciale, ils tiraient franchement dans les bleus-verts.

La nuit, toutes sortes d'animaux plus ou moins sympathiques sont venu nous rejoindre sous la tente. On nous a conseillé de secouer le drap avant de nous coucher, et l'on s'est vite rendu vite compte que c'est un geste sage si l'on a un problème avec tout ce qui grouille.

Et puis on a commencé à s'habituer, on a même commencé à s'amuser franchement, on se plaisait à sauter sur les vagues en criant, à jouer au volley-ball à la tombée du soir, à danser et chanter autour du feu de camp, à compter les étoiles et à poser toutes sortes de questions passionnantes : "Qui vit à l'intérieur de la montagne?", "Que se passera-t-il pour l'humanité quand le soleil sera éteint?", "Est-ce que les Indiens comprendront mieux les extra-terrestres que les Français?" etc. etc.

Et puis, on s'est rendu compte que les vacances étaient déjà terminées, les garçons voulaient rester vivre dans la nature et se sont essayés à de rimbaldiennes envolées : "Monsieur, restons ici, la nature est bonne, elle s'occupera bien de nous". Insensible à la poésie, l'adulte a ordonné le retour à New Delhi.

2 commentaires:

corinne a dit…

Il va falloir mettre des cours de natation au programme !!!
Bonne rentrée aux garçons !

laptitmarie a dit…

Et bien, je suis heureuse de voir que vous ne vous dégonflez pas face aux aventures qui vous attendent.
Moi non plus, je n'aime pas les petites bêtes...brrr...;-)
Vous êtes bien courageux et je vous félicite d'avoir bien profiter de vos vacances !