Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

vendredi 30 juillet 2010

Il l'a fait !

Nous avions laissé, souvenez-vous, Rajesh admis à l'essai à l'excellente mais exigeante école Saint Mary's.
La nouvelle vient de tomber : Rajesh, qui fait preuve d'un comportement irréprochable (pardon ???) et de jolis progrès est admis définitivement en CE1 pour une éducation entièrement en anglais !
Bien joué pour Rajesh donc, qui a gagné son uniforme et c'est fier et vainqueur qu'il pose aux couleurs de St Mary's sur la terrasse de Tara :


(OK, il faudra revoir la taille du short !)

dimanche 11 juillet 2010

Rajesh et les autos

L’ « auto » c’est le petit mot pour autorickshaw, ces mototaxis qui sillonnent Delhi. Nous sortons de chez le médecin qui souligne les difficultés de repérage spatio-temporel de Rajesh. C’est donc l’heure de l’atelier : Rajesh doit nous ramener à Tara.

Le premier auto, mauvais point pour nous, est assoupi. Il prétexte une panne technique pour replonger dans les bras de morphée (On n’a pas idée de déranger les gens en pleine sieste) :


Le second auto, bien réveillé et bonne pâte, nous propose le trajet pour 60 roupies. Rajesh nous en fait gagner 10 :


dimanche 4 juillet 2010

Elections

Les enfants doivent élire leur délégué, qui pour un mandat de 6 mois participe aux réunions d’équipe et même au conseil d’administration.

Voici les affiches de la campagne :
  Suraj promet aux enfants de « réaliser [leurs] rêves », ni plus ni moins. Et il précise cette ambitieuse déclaration d'intention par une assertion plus concrète: « Si quelque chose est cassé, je le ferai réparer ».

On peut regretter le choix de la photo, qui ne donne pas vraiment l’impression que Suraj va se tuer au travail mais c’est le choix de l’enfant, à Tara on respecte.
  Jaan préfère mettre en avant son expérience puisqu’il a brillamment assumé ce poste par le passé.

Habile, il flatte le petit (il sait que les «Smalls» Shyamu, Kishan et Rajesh disposent d’un bulletin de vote pour 3 et il compte bien le récupérer) tout en rappelant aux plus grands qu’on leur doit le respect, ce qui dans une logique implacable débouche sur l’évidence de son élection, puisqu’il est lui-même le plus ancien.
C'est finalement Jaan qui l'emporte à l’issue d’un scrutin plus serré que prévu.