Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

jeudi 14 avril 2011

La guerre de l’huile


Hair and Care, excellent produit quand il est appliqué avec modération.
(Avec quoi??)


Huile de moutarde, usage alimentaire uniquement. Sinon dégoûtant.
  Tara n’est pas toujours le pays joyeux des enfants heureux et des monstres gentils… Nous affrontons parfois des crises majeures, comme celle qui a secoué la maison en ce mois d’avril : la crise de l’huile capillaire.
Il faut savoir que depuis quelques temps, l’enfant avait tendance à vider chaque matin sur sa tête une bouteille entière d’huile capillaire puis à aller chercher de l’huile de moutarde dans la cuisine pour la deuxième couche… Les demandes de modération de l’adulte étant restées lettre morte, nous avons dû sévir et imposer cette mesure draconienne, drastique et dramatique :

Plus d’huile sur la tête.

C’est un ouragan qui a soufflé sur Tara. Comment ça plus d’huile ? « Mais Monsieur, vous ne vous rendez pas compte, c’est culturel en Inde, c’est notre patrimoine, on va nous trouver mal coiffés, nous renvoyer de l’école, nous jeter des pierres dans la rue, nos cheveux vont tomber… ».

Après 13 longues journées sans une goutte d’huile à ignorer les plaintes et airs mourants des enfants, nous avons remis en circulation une faible quantité d’oléagineux capillaires et autres produits pour le scalp, distribués avec parcimonie par le veilleur de nuit chaque matin après la douche et examen de l’hygiène de l’enfant. Et si jamais cette histoire vous fait rire, sachez que les enfants, eux, la prennent très au sérieux !

1 commentaire:

Elodie a dit…

:D