Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

mercredi 27 juillet 2011

Une lettre de Zahid

Zahid, qui pour le moment reste à Tara pour apprendre ses alphabets, vient de présenter une requête formelle.

Un style concis et direct, un brin d'humour, une calligraphie à la hache sur papier froissé sous l'effort, pas la peine de signer, Zahid Superhéro, on t'a reconnu !

vendredi 22 juillet 2011

Zahid et Mohid, les petits nouveaux

On le voit, on le prouve avec ce câlin de Sameer, Zahid a été bien accueilli à Tara. Et Zahid est franchement content d’être des nôtres, son air suspicieux des débuts a vite laissé place à ce sourire ravi qui barre son visage en permanence. Il découvre avec délice les ventilateurs et le frigo qui ne cessent de l’enthousiasmer (rappelons qu’il fait 40° ces jours), ainsi que de nouvelles activités très excitantes comme la piscine « c’est comme une bassine pour se laver mais c’est plus grand », de nouvelles langues bizarres (Zahid ne fait pas encore la différence entre l’anglais et le français) qu’il apprend avec enthousiasme. In-té-gra-tion.

Pendant ce temps là, son petit frère Mohid, lui, tente de retourner la maison. Ne vous fiez surtout pas à son air coopératif. Et si la puissance physique n'est pas vraiment sa première caractéristique (quelques carences alimentaires à rattraper), il compense avec une sacré personnalité. Les joutes avec Mohid ne cessent de faire parler à Tara, le Roi de la Bêtise ne nous laissant aucun répit. Le garnement doit apprendre à demander avant de prendre, là où il aurait une tendance naturelle à l’arrachage pur et simple. Il doit aussi apprendre à déposer sans lancer, toucher sans heurter, passer sans bousculer et surtout cesser de défier les ados du centre qui sont 4 fois plus gros que lui ! Mohid est donc, clairement, une épreuve envoyée par les Dieux pour tester notre patience et faire de nous de meilleures personnes…