Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

mercredi 19 octobre 2011

Le Club des Philosophes



Le Club des Philosophes est constitué des 4 étudiants de Tara qui sont les plus avancés en français (Jaan, Sidhu, Javed, Asif). On y disserte à la nuit tombée et dans la langue de Molière sur des sujets de société. Aujourd'hui : le système scolaire français. Qui est quand même très très bizarre parce qu'il commence avec des acronymes incompréhensibles (CP, CE1...) et enchaîne sur des nombres qui vont décroissant de la 6e à la terminale.

Alors que système indien progresse normalement et gentiment dans le bon ordre, de la classe 1 (CP) à la classe 12. On sent à l'air des ados de Tara que c'est quand même drôlement mieux...

lundi 17 octobre 2011

On a retrouvé Gandhi



Regardez nos petits en pleine action ! Nos 4 nouveaux prennent leurs premiers cours d'écriture en Hindi et les anciens consolident leur orthographe. Avec Rama et Shalini à la manoeuvre, on bosse dur à Tara.

Rama et Shalini sont des professeures qualifiées et nous devons payer leurs salaires -- qu'elles maintiennent gentiment au strict minimum, d'ailleurs. Avec notre Forfait Gandhi, vous offrez aux petits un soutien scolaire personnalisé et professionnel pour rattraper le temps perdu.

Gandhi est bien vivant, il travaille à Tara ! Contactez-nous pour réhabiliter ses miracles.

jeudi 13 octobre 2011

Et nous nous devînmes vingt

Deux nouveaux pensionnaires viennent de faire leur entrée à Tara :

  Sikander, genre de mini lutin farceur de 6 ans, a grandi dans un temple... À fréquenter les prêtres et les sâdhus, il a acquis un hindi très littéraire, mâtiné de sanskrit qui lui confère un charme très particulier. Sikander adore se mettre sur la tête pour faire son yoga « Oooooooom Shanti oooooooom » gazouille-t-il, ravi. La grande passion de Sikander est d’ouvrir et fermer toutes les portes, placards, frigo, tiroirs, fenêtres… Un plaisir qui laisse l’adulte froid, voire l’agace un brin. L’adulte ne saisit pas la beauté d’une porte qui s’ouvre. Sikander trouve que l’adulte est décidément dépourvu de sens poétique.
  Sushil, 9 ans, qu’on croirait sorti d’un catalogue d’enfants parfaits, montre rapidement qu’une apparence angélique peut parfois abriter une âme punk. Et pourquoi donc faudrait-il manger pendant les repas ? Et pourquoi les légumes alors qu’on peut se nourrir exclusivement de bonbons et mâchouiller des morceaux de plastique ? Et pourquoi faudrait-il étudier alors qu’il y a tellement de choses plus intéressantes à faire, comme se bagarrer ? Et puis un beau matin, c’est la surprise. Sushil qui n’avait jamais rien étudié vraiment sérieusement, décide de s’attaquer aux tables de multiplications. Quelques jours plus tard, il les connaît toutes ! On dirait bien que Sushil nous réserve encore quelques surprises de taille…

samedi 8 octobre 2011

La Salle de Jeux

Les examens viennent de s'achever, les enfants ont besoin de décompresser. Notre volontaire irano-américaine Melodika leur a proposé par sous-groupe une après-midi jeux d'arcade.


On le sent à son air concentré : conduire une moto était le rêve de Lokesh.


Javed et Asif, malmenés pendant leurs examens, reprennent du poil de la bête.


Rajesh choisit la majesté du poney. "No Sirrrrr, it's a horse".


Diljoo a opté pour les auto-tamponneuses avec secouage en règle.


A l'arrière-scène, la nouvelle amitié entre Diljoo et Shyamu, qui fait beaucoup parler à Tara, Shyamu faisant partie des Petits et Diljoo des Moyens. Le système des castes part en vrille !

jeudi 6 octobre 2011

Plouf

L'activité piscine du dimanche matin vient de s'achever à Tara pour le second été consécutif. Un grand moment de natation, d'apprentissage, de jeu, de rigolade, de n'importe quoi, ou c'est cela, un grand moment de n'importe quoi qui fait un bien fou à l'enfant comme à l'adulte.


Kishan et Rajesh, très forts dans l'art du n'importe quoi, tentent de marcher sur l'eau.


Lokesh découvre que trop de n'importe peut avoir des effets maléfiques sur la flottaison.


Sikander le petit nouveau est harnaché de doubles flotteurs qui l'amusent beaucoup... mais qui ne l'empêchent pas de couler à pic...


Sameer en mode combat, continue de faire des longueurs pour développer sa musculature (il a 6 girlfriends de retard sur Lokesh).


Anuj, notre administrateur, vient faire un break entre deux factures... Sikander s'accroche à cet élément de stabilité !

Merci à notre fondation australienne, mécène de l'activité pour la seconde année, merci à Rilka notre volontaire de choc qui a coordonné nos 20 lascars déchaînés ainsi que les volontaires méritants chargé de préserver notre réputation !