Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

jeudi 13 octobre 2011

Et nous nous devînmes vingt

Deux nouveaux pensionnaires viennent de faire leur entrée à Tara :

  Sikander, genre de mini lutin farceur de 6 ans, a grandi dans un temple... À fréquenter les prêtres et les sâdhus, il a acquis un hindi très littéraire, mâtiné de sanskrit qui lui confère un charme très particulier. Sikander adore se mettre sur la tête pour faire son yoga « Oooooooom Shanti oooooooom » gazouille-t-il, ravi. La grande passion de Sikander est d’ouvrir et fermer toutes les portes, placards, frigo, tiroirs, fenêtres… Un plaisir qui laisse l’adulte froid, voire l’agace un brin. L’adulte ne saisit pas la beauté d’une porte qui s’ouvre. Sikander trouve que l’adulte est décidément dépourvu de sens poétique.
  Sushil, 9 ans, qu’on croirait sorti d’un catalogue d’enfants parfaits, montre rapidement qu’une apparence angélique peut parfois abriter une âme punk. Et pourquoi donc faudrait-il manger pendant les repas ? Et pourquoi les légumes alors qu’on peut se nourrir exclusivement de bonbons et mâchouiller des morceaux de plastique ? Et pourquoi faudrait-il étudier alors qu’il y a tellement de choses plus intéressantes à faire, comme se bagarrer ? Et puis un beau matin, c’est la surprise. Sushil qui n’avait jamais rien étudié vraiment sérieusement, décide de s’attaquer aux tables de multiplications. Quelques jours plus tard, il les connaît toutes ! On dirait bien que Sushil nous réserve encore quelques surprises de taille…

1 commentaire:

pardesi didi a dit…

Are !!!! ça promet encore bien du plaisir ... ah ah...
Pascal je suis un peu déconcertées que tu ne mesure pas toute la magnificience d'une porte qui s'ouvre et se ferme !! ah ah...
Bon courage à l'équipe !!
Une tendre pensée pour les enfants.
Nelly