Blog de Tara, ONG pour les enfants des rues à Delhi, Inde.

jeudi 10 novembre 2011

Zahid et le Plâtre

Et voilà, ça devait arriver, on vous le dit, on vous le répète, il faut arrêter de jouer brutalement. Vous n'écoutez jamais et voilà, un poignet fracturé, 5 semaines de plâtre.

Voici la morale que Zahid a tiré de l'histoire : "Monsieur, un plâtre, c'est comme de jouer au docteur sauf que ça fait mal et que ça dure trop longtemps".
On peut le voir comme ça...

Et c'est précisément 5 semaines plus tard que Zahid, restauré, grimpe sur la terrasse pour administrer des soins divers à un Sameer quand même très très coopératif !

1 commentaire:

pardesi didi a dit…

oh oh !! Une vocation de docteur est née ? ah ah...
Et comme on dit chez moi "jeux de mains jeux de villains" - traduction : quand on joue un peu brutalement ça fini toujours mal !!
Bisous à tous.
Nelly